Les petites amies d'Annie

16 mai 2011

SEANCE DE MAI 2011

LE THEME PROPOSE PAS POWERMATE: AMOUR, DESAMOUR ET DESASTRES DE L'AMOUR

 

BARBEYL'ensorcelée - Jules Barbey d'Aurevilly

Dans un marais du Cotentin, l'histoire de Jeanne Le Hardouey, femme de hobereau local, prise d'une passion coupable pour l'abbé de la Croix Jugan, mystérieux prêtre revenu des guerres de la Contre-rRévolution le visage ravagé et l'âme crevée. La jalousie de son mari, Thomas, les bergers un peu sorciers, les présages de la vieille Clothilde et finalement la mort de Jeanne transforment cet amour secret en véritable tragédie, poisseuse, noire et inquiétante.

Le premier Barbey que j'ai pu lire (en 1995), j'ai tout de suite été conquis autant par le style de l'auteur - un des meilleurs styles du XIXe siècle - que par l'histoire, captivante et inquiétante à coeur.

Powermate

 

DRIEUJournal d'un homme trompé - Pierre Drieu la Rochelle

Plusieurs nouvelles sur l'amour, mais l'amour gris, l'amour usé, l'amour jaloux ou l'amour en cendres. Un style particulier, un auteur contemporain assez peu lu. Ce n'est pas rose, mais les sujets sont intéressants.

A décrouvrir par curiosité littéraire.

Powermate

 

ZOLAUne page d'amour - Emile Zola

Hélène Grandjean, jeune veuve, vit en bordure de Paris avec sa fille Jeanne, sujette à l'épilepsie. Un soir où la petite fait une grave crise, c'est le jeune voisin, le docteur Delerbe, qui la sauve. Entre Hélène et Delerbe, c'est une passion immédiate, un amour très fort. Mais les deux êtres refusent de le laisser voir et se contentent de relations silencieuses, de regards et de jolis sentiments.

Agréable roman de Zola, moins poisseux que les autres de la série des Rougon-Macquart, ce livre vaut à mes yeux pour deux personnages: Jeanne d'abord, qui vit les amours de sa mère comme le viol de leur intimité et qui bascule peu à peu dans l'hystérie. Mme Delerbe ensuite, personnage fantasque et amusant qui se révèle odieuse de bons sentiments.

Powermate

 

DOSTOL'éternel mari - Fédor Dostoïevski

Veltchaninov, habitant de Petersbourg, se sent poursuivi par un inconnu. Mais cet inconnu se révèle être un vieil ami, Pavlevitch, dont la femme avait pour amant Veltchaninov. Pavlevitch, sous ses airs bonaces, montre petit à petit son vrai visage: celui de la vengeance. Et à ce jeu, tous les coups sont permis, mêmes les pires bassesses.

Le récit de la lutte de deux insectes médiocres, deux lutteurs en proie au désespoir. Une histoire poignante et captivante ou les bas instincts remontent à la surface.

Powermate

 

SPERLINGMes illusions donnent sur la cour - Sacha Sperling

Sacha a 14 ans. Au collège, il tombe sous le charme d'Augustin, une tête brûlée qui l'entraîne dans son monde: la drogue, l'alcool, le tourbillon de la vie, le sexe... Pour Augustin, tout est un jeu, tout est sensations. Mais Sacha tombe amoureux, pour son plus grand malheur.

Très bon premier livre du très jeune Sperling. Un récit poignant, dérangeant dans le monde d'une jeunesse désenchantée et en mal de sentiments. A découvrir d'urgence!

Powermate

Posté par petitesamies à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 janvier 2011

LES JOIES DES MARIAGES

piece_mont_eUne pièce montée, de Blandine Le Callet

La pièce montée, c’est celle de ce grand mariage bourgeois qui a lieu à la campagne.

La pièce montée, c’est également cette journée de mariage et ces personnages qui jouent un rôle dans une sorte de « pièce de théâtre » ; ce mariage qui n’est rien de plus qu’une journée comme les autres, sauf que… sauf qu’il est l’occasion de découvrir ce qui se passe dans la tête de tous les acteurs de la cérémonie.

C’est donc un narrateur différent à chaque chapitre qui va nous faire vivre cette journée, en fonction des événements qui surviennent dans sa vie.

Progressivement, chacun va apporter sa pierre à l’édifice par un regard différent.

Cette journée qui devait être parfaite va alors être l’occasion pour chacun d’exprimer ses douleurs, ses rancœurs, ses sentiments cachés, refoulés.

Les narrateurs, si différents les uns des autres, vont donc apporter une nouvelle lumière au mariage, ce qui génère quelques passages savoureux.

Vous ne verrez plus les cérémonies de mariage de la même manière !

Posté par petitesamies à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2011

VACANCES EN ANGLETERRE

couronne_de_roses

Une couronne de roses d'Elizabeth Taylor

Le roman gravite autour de 3 personnages principaux, 3 personnages féminins.

La première femme, Camilla, la trentaine, souffre d'une grande solitude. Au début du roman, profitant des vacances scolaires elle se rend dans la campagne anglaise, chez Frances. Frances, ancienne gouvernante de Liz, l'amie d'enfance de Camilla, passe désormais ses journées à peindre. Pour ces vacances, la vieille femme accueille donc Camilla et Liz. Liz est maintenant mariée, j'oserais dire mal mariée, à un homme d'église et vient d'avoir un enfant. La maternité est une angoisse perpétuelle pour la jeune femme.

Ces retrouvailles estivales, un bonheur quelques années plus tôt, ont un goût amer depuis que Liz est mariée et mère de famille ; tout a changé, particulièrement aux yeux de Camilla. Cette dernière souffre de plus en plus de la solitude et ne s'imagine pas retrouver son quotidien inchangé, morne et triste. C'est pourquoi elle va entretenir une relation étrange avec ce personnage énigmatique qu'est Richard Etton. Elle a rencontré ce dernier sur le quai de la gare, attendant le train qui la mènerait à la campagne. Leurs premiers échanges concernaient le suicide auquel ils avaient tous deux assisté. Un signe peut-être.

Au fil des chapitres, les relations au sein de ce microcosme vont évoluer, va se greffer Morland Beddoes, personnage attachant qui entretient en premier lieu une relation épistolaire avec Frances basée sur l'amour de la peinture.

Un beau texte fluide sur l'amitié féminine et son évolution, qui traduit à merveille la solitude sous toutes ses facettes.

Posté par petitesamies à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2011

DU ROCK QUI REND JOYEUX POUR LA NOUVELLE ANNEE!!!

Fall Out Boy

Fall Out Boy est connu pour ses chansons rock et très entrainantes. J'ai découvert ce groupe par One Tree Hill (oui, j'aime bien faire ma crâneuse et préfère One Tree Hill aux « Frères Scott"...). Cette série est une petite mine pour la musique! Au fait, le groupe apparait dans la troisième saison, et le bassiste rigolo et tout tatoué sort avec Peyton durant plusieurs épisodes, oui oui oui! D'ailleurs, j'adore la séance maquillage des filles de la série et de ce cher Pete! Et si on commençait par là?


oth - séance maquillage - extrait 318
envoyé par ox-stargirl-xo. - Plus de vidéos fun.

Eh oui! on ne rigole pas avec son apparence!

Mon titre préféré est tiré de l'album "From under the cork tree", un album tout plein de tubes!

Posté par petitesamies à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2010

PETITE PROMENADE EN MER

derni_re_escaleDernière escale de James Patterson

Katherine Dunne est au bord de la rupture. Depuis le décès de son mari et son remariage avec un avocat new-yorkais de grande renommée, ses enfants lui font vivre un enfer. Carrie, l’aînée, est boulimique, Mark s’intéresse plus à fumer des joints qu’à vivre sa vie, quant à Ernie, il est peut-être le seul à ne pas rendre sa mère chèvre. Katherine décide de donc mettre de côté sa carrière de cardiologue le temps d’une croisière en famille sur le yacht de son défunt mari. Pour l’aider, Jake, son ancien beau-frère, marin expérimenté.

Manque de chance ou machiavélisme, le voyage va rapidement tourner au cauchemar. Mais qui souhaiterait la mort de la famille ?

De rebondissement en rebondissement, James Patterson nous montre la nature humaine sous ses différentes facettes, et pas forcément les plus reluisantes.

Ce roman policier se lit plutôt bien. Les rebondissements en question sont plutôt inattendus, surtout pour moi, pas vraiment lectrice de romans policiers. Petit bémol cependant, les gentils sont très gentils et les méchants très méchants. Un peu facile au niveau de la psychologie des personnages.

Posté par petitesamies à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 novembre 2010

OU EST PASSE NOTRE HEROS ?

fendragonFendragon de Barbara Hambly

Fendragon est le nom qui a été donné à John Aversin lorsqu’il est entré dans la légende en tant que dernier tueur de dragons. Le Fendragon est un personnage étonnant qui ne ressemble guère au portrait élogieux des ballades. C’est ce dont se rend compte le prince Gareth quand il part en quête de cette légende humaine afin de venir à bout d’un nouveau dragon qui menace le royaume. Le Fendragon a en fait tout du paysan, mais en supplément des connaissances poussées en élevage de cochons. Une autre particularité, sa compagne est une sorcière, Jenny Waynest, qui lui a donné deux enfants. John refuse tout d’abord de partir en chasse du dragon en question. En effet, la mort du dragon dont il est glorifié ne s’est pas véritablement déroulée de manière chevaleresque. Bien au contraire, il s’agissait d’une véritable boucherie. Pourtant, face aux difficultés quotidiennes, John Aversin décide de reprendre les armes, de débarrasser le royaume du dragon et en contrepartie il demandera l’aide du roi.

De nombreux rebondissements ponctuent le récit, qui mêle adroitement humour et fantasy. Un texte décalé qui m’a vraiment beaucoup plu.

Posté par petitesamies à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2010

VIVRE DANS LE CORPS D'UN AUTRE

la_maison_du_scorpionLa maison du scorpion, de Nancy Farmer

Mattéo est un petit garçon comme les autres… enfin à part peut-être qu’il vit enfermé dans une petite maison au milieu de champs de pavots. Célia lui a expliqué que ce serait bien trop dangereux pour lui de sortir. Alors, il attend. Un jour, des enfants s’approchent de la petite maison, et Mattéo, souhaitant absolument communiquer avec aux, brise une fenêtre et se blesse. Les enfants, affolés, emmènent le blessé dans leur demeure, celle d’El Patron.

Nous sommes au XXIème siècle. El Patron a 140 ans et possède tous les pouvoirs, son pays est dédié à la culture du pavot, le trafic de drogue. Il utilise les gens comme des robots, ainsi, les paysans travaillent jusqu’à complet épuisement sans jamais se plaindre, sans même réclamer de l’eau. Pour continuer à vivre indéfiniment, El Patron a trouvé une méthode qui lui convient tout à fait : des clones qui le moment venu deviennent sa réserve d’organes. Mattéo est l’un de ses clones. El Patron a décidé de lui laisser son cerveau contrairement aux autres. El Patron a peut-être eu tort de prendre cette décision… d’autant que Mattéo a beaucoup hérité du caractère du vieil homme.

Ce roman dense est une merveille, une interrogation sur le pouvoir, la liberté. Un roman qui pousse les découvertes scientifiques jusqu’à leurs plus graves dérives. Un très bon roman de science-fiction.

Posté par petitesamies à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2010

L'ARBRE AUX HARICOTS, SUITE

cochons_au_paradisLes cochons du paradis de Barbara Kingsolver

Taylor et Turtle ont pris quelques années depuis L’arbre aux haricots. Turtle a six ans et toutes deux vivent maintenant à Tucson avec Jax, membre d’un groupe de rock. Un jour, Turtle est témoin d’un accident près d’un barrage ; aidée par sa mère, elle sauve un homme de la noyade. C’est ainsi que la fillette passe à la télévision et devient une véritable star. Mais cette nouvelle célébrité a quelques conséquences. Annawake Fourkiller, chargée de rendre à la nation indienne ses enfants éparpillés sur le territoire américain, va tout faire pour rendre Turtle à son peuple. Commence alors une fuite éperdue pour Turtle et Taylor, qui, submergée par la crainte de perdre sa fille, doit faire face à l’adversité et retrouver au fond d’elle-même le courage de faire face. On retrouve également la mère de Taylor, Alice, qui décide de quitter un mari scotché en permanence devant la télévision. Alice fera également partie de l’aventure et reprendra sa vie en main.

Cette suite m’a semblé beaucoup moins drôle que L’arbre aux haricots. J’ai cependant passé un bon moment de lecture. Certains dialogues sont savoureux, les personnages bien développés avec quelques originaux qui ponctuent le récit de leurs frasques. Il est ici question de prendre la vie à bras le corps, de se démener pour obtenir ce que l’on veut, de s’enrichir aussi des rencontres de la vie. Nous suivons le cheminement personnel des personnages principaux, ce qui nous les rend particulièrement attachants. Un petit bémol cependant avec des situations un peu trop attendues, des hasards un peu faciles….

Posté par petitesamies à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2010

UNE ADO A NEW-YORK

JadeJade de Meg Cabot

Le surnom de Jade est « La Poisse », et ce n’est pas innocent. La nuit de sa naissance, une coupure de courant a privé toute la ville de lumière. Jade grandit en Iowa où tout se passe pour le mieux, enfin presque ; car son surnom prend toute sa signification. Jade se rend alors chez sa tante à New York pour fuir une situation mystérieuse (que l’on ne découvrira que plus tard) devenue intenable pour la jeune fille en Iowa. Très heureuse à l’idée de retrouver sa cousine Tory qu’elle n’a pas vue depuis des années et avec qui elle a de grands souvenirs, Jade ne s’attendait pas à se trouver face à une ado dans toute sa splendeur, pleine de haine. Pour d’obscures raisons, Tory a un comportement qui désarçonne totalement Jade. Serait-ce parce que Jade s’entend plutôt bien avec son voisin totalement craquant, Zach ? Mais Jade n’y croit pas du tout. Zach est apparemment attiré par la fille au pair Petra, mais pas par Tory, ni par elle.

Progressivement, Jade va découvrir ce que mijote sa cousine, mais elle va également se rapprocher du beau Zach. Quel dommage qu’il soit amoureux d’une autre !

Une lecture très plaisante qui nous replonge dans l’univers des séries américaines et leurs lycées. Un mélange de Bridget Jones et de Ma sorcière bien aimée. Tout un merveilleux programme….

Posté par petitesamies à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2010

LA VIE N'EST PAS SIMPLE...

51ome4CKJpL__SL500_AA300_Ce que disent les nuages de Lorris Murail

Dans ce roman, il est question d'anges, de paradis terrestre, de pacte, de pouvoir, de manipulation.
La Terre est sur le point de mourir. Dans un monde frolant les 40°, l'eau est devenue rare et précieuse. Celui à qui elle appartient détient tous les pouvoirs, toutes les entreprises qui prospèrent encore. Cette personne n'est autre que Grégoire Murphy.
Colin, lui, est un jeune garçon qui parle peu, à la limite de l'autisme. Un jour, il s'évanouit sur la margelle du puits, et quand il se réveille lui apparait un ange qui vient lui délivrer un message dont il sera le messager.
Les parents du garçon s'inquiétant de son comportement, finissent par le confier à un prêtre un peu particulier prénommé Kantor.
Kantor, en contact avec Murphy, décide de s'occuper de l'enfant. L'industriel voit dans la communication que semble avoir établi Colin avec l'au-delà l'occasion de fuir ce monde en perdition et de découvrir le paradis terrestre.
D'autres personnes entrent alors en scène. La belle Béatrice, institutrice quelque peu rebelle, embauchée par Murphy pour découvrir le message de l'ange, sous la couverture d'une préceptrice.
Le très sexy Thomas, pilote qui embarquera tout ce beau monde dans les nuages.
Mais il s'agit également d'ange déchu, de serpent, de fruit défendu.
Un roman ovni rempli d'humour, étrange et riche, qui se dévore tout simplement.

Posté par petitesamies à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :